• Ce matin je me réveille très fatigué : c'est vrai que j'ai passé une journee formidable hier. Pourtant je veux profiter a fond de ma dernière journée pleine a Jeju puisque j'ai reservé un avion pour Seoul demain matin.

    Ainsi départ pour Sangumburi, un cratère de volcan au milieu de l'ile. J'ai pas eu l'occasion d'exprimer souvent de la déception durant ce voyage, mais là je suis bien obligé : cette curiosité est difficile d'accès, assez chère, et je me rends compte qu'hormis les quelques marches joliment décorées qui mènent au bord du cratère, rien n'est accessible ! Moi qui voulait en faire le tour ! Et je ne vous parle pas des hauts parleurs décrivant cet endroit.


    Comme je me rends compte que la ou je suis les bus sont rares, je prends le premier qui me conduit au Sud. Je visite alors un village-musée assez distrayant et intéressant, pour ensuite piquer une tête dans cette décidemment exquise mer du sud de Jeju. Il faut impérativement que je regarde sur une carte quel nom on peut donner a cette mer.


    Retour le soir a Jeju-Si, restau et dodo.


    votre commentaire
  • Seogwipo est la ville où j'ai passé trois jours, au sud de l'ile de Jeju. Ceux qui ont la mémoire de la coupe du monde 2002 se souviendront du stade qui a accueilli le Brésil notamment. Les français ne font malheureusement pas partie de cette catégorie...

    Revenons a notre géographie. Jeju-si est la capitale de Jeju, au nord, et aussi l'endroit ou je prends mon avion pour Seoul demain apres-midi. J'ai décidé de transférer mon camp de base de Seogwipo vers Jeju-si aujourd'hui.


    Au préalable, je me fais une grosse balade sur la partie de cote de Seogwipo que je n'ai pas encore vue. Oh trois fois rien. des cascades, dont une de plus de 20 m tombant directement sur la plage, des plages de sable noir, et le charmant estuaire de Soesokkak ou des pêcheurs ramassent avec facilité des poissons exotiques. Tout cela sous un temps changeant propice a de belles ambiances et prometteur de belles photos.

     

    Arrive a Jeju-si, je trouve un motel puis me balade dans le port pour tomber sur un coucher de soleil . Oualala .



    votre commentaire
  • Aujourd'hui la météo annonce un temps nuageux. Tant pis j'avais prévu de gravir le volcan a l'origine de l'ile de Jeju : le Mont Hallan ou Hallansan. Donc point de matin calme aujourd'hui : reveil aux aurores et -zou- vers la montagne.

    Ca commence par une chouette traversée de la forêt : belle forêt tropicale sur un sol noir volcanique. Puis ensuite : le déluge ! A coté, Noé sur sa barquette avec ses trois canards et ses deux chèvres il peut se rhabiller. Heureusement je suis super bien équipé et comme les coréens je continue ma route. Aux deux tiers du trajet, le chemin est coupé et il faut redescendre.

    Journée un peu décevante donc. A part ça j'ai encore eu l'occasion de me faire offrir à manger et à boire. Le responsable des entrées du Parc a même refusé que je paye le ticket ...

    A demain, et j'espère que bébé restera au sec.


    votre commentaire
  • Mes craintes de la veille n'étaient pas fondées : Jeju est une ile fantastique !

    Ce qui rend ce texte difficile, c'est que les vérités les plus élémentaires sont les plus difficiles à énoncer.

    Comme par exemple, dire que c'est la plus belle côte que j'aie jamais vue : des précipices volcaniques noirs qui se jettent dans une eau turquoise déchainee,

     une végétation luxuriante et odorante ponctuee de statues indigenes (harubang),

     des cascades nombreuses et très impressionnantes très proches de la cote,

     l'une se precipitant directement dans la mer. Une plage (Jungmun) avec une eau entre 25 et 30 degres et des vagues a faire rêver les surfeurs.

     

    Et si je vous parlais des gens,

    les freres Yi qui profitent de leur dimanche dans un jardin au dessus des cascades et qui m'invitent pendant une heure et demi a discuter, a manger des fruits et boire du Soju (a noter qu'ils ne parlaient presque pas anglais!)

    cette demi douzaine de charmantes demoiselles qui m'interceptent un quart d'heure pour parler

    cet autochtone de mon age qui au restau m'offre le soju et m'invite a aller a la plage avec lui pour se baigner.

    cette etudiante a San Francisco qui enchaine une conversation avec moi le soir apres que des gamins m'aient interpele dans la rue...

    Une journee a Jeju

     


    1 commentaire
  • Journée de transition : mes émotions monacales passées, mon challenge est d'atteindre l'ile de Jeju au plus vite, sachant que je n'ai rien réservé, que c'est le week end rush des vacances en corée, que je suis épuise par la vie au monastère.

    Par chance, en 24 h j'ai le temps de bien me reposer dans la banlieue de Busan (4 millions d'habitants) et de rejoindre ma destination Seogwipo, au sud de l'ile de Jeju. Pas grand chose a raconter, si ce n'est les 1000 impressions qui me traversent, comme le sourire des hotesses coréennes ou les incroyables grattes ciels a flanc de colline a Busan... ne nous y trompons pas : ces impressions éparses sont l'objectif numero 1 de mon voyage.

    La premiere impression que j'ai de Jeju, qui m'accueille sous un déluge éphémère, est celle d'un endroit un peu viellot et trop hurbanisé : et si les éloges de cette ile n'étaient avant tout qu'un fantasme des coréens qui ne prennent presque jamais de vacances ?

    Le soir tout de même, j'ai le temps de visiter une Cascade près de mon hotel, et je tombe sur un concert classique en plein air, assez tristounet, sauf quand à l'entracte on a le droit à de la musique traditionnelle coréenne : excellent ! Ensuite petit restau de fruits de mer et dodo.


     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique